Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 septembre 2007 5 14 /09 /septembre /2007 19:43

Un extrait (Chapitre XXXII) des

Paraboles cyniques (1913)

musique.PNG
Bandeau provenant du Florilège de paraboles et de songes (APLL, 1942)
- bois gravé de Louis Moreau.

La Musique

— Depuis plusieurs jours, le soleil ne s'est montré. Les nuages pèsent sur nos têtes en entassement de voiles funèbres. La terre froide est triste ainsi qu'une veuve. Chacun de nous entend au fond de son coeur quelqu'un qui pleure. Mais, si nous te regardons, ô Psychodore, nous te voyons toujours les couleurs et les attitudes de la joie...

— 0 mes fils, entendez une parabole :

Un peintre très savant voulut faire le portrait de la joie. Il choisit pour modèle une jeune femme d'une beauté grave et sereine de qui tout le visage chantait comme le sourire penché d'une mère quand elle regarde son enfant.

Or ce peintre travaillait lentement, en une application heureuse ; mais il avait soin, de peur que son modèle s'ennuyât, de faire jouer autour d'elle des airs flottants comme la lumière. Quand les musiciens se taisaient, il prononçait quelques-unes de ces paroles dont le vent caresse et réjouit.

Un jour, je ne sais pourquoi, les musiciens négligèrent de venir. Mais le peintre parlait tout en travaillant, et la jeune femme ne s'apercevait point de leur absence.

Quand le parleur ingénieux se leva pour partir, elle tourna les yeux de tous les côtés et elle s'étonna :

— C'est étrange, il n'y avait point de musiciens.

— Ils n'ont pu venir. Demain s'ils sont encore empêchés, j'en aurai d'autres.

— Mais — dit la jeune femme, de plus en plus stupéfaite — ils ne nous ont point manqué.

Le peintre répliqua, en un mensonge aimable :

— N'es-tu pas toi-même la plus douce des musiques ?

— Qu'aurait dit le peintre, s'il n'avait menti ? interrogea Excycle.

— Je ne répondrai pas à ta question. Sache seulement ceci : je n'ai pas besoin de la lumière du soleil et de la chanson que la terre chante quand le manteau magnifique l'enveloppe de chaleur et de caresse. Mais, en toi ou en moi, je trouve toujours assez de lumière et de musique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Que trouver ici ?

Des textes et documents de, sur et autour de Han Ryner (pseudonyme de Henri Ner), écrivain et philosophe individualiste, pacifiste et libertaire. Plus de détails ici.

Recherche

A signaler

⇓ A télécharger :
# une table des Cahiers des Amis de Han Ryner.
# les brochures du Blog Han Ryner.
# un roman "tragique et fangeux comme la vie" : Le Soupçon.

ƒ A écouter :
l'enregistrement d'une conférence de Han Ryner.

 Bientôt dans votre bibliothèque ?

De Han Ryner :

L'Homme-Fourmi
La Fille manquée
http://www.theolib.com/images/lulu/sphinx.jpgLe Sphinx rouge
Les Paraboles cyniques
L'Individualisme dans l'Antiquité
Comment te bats-tu ?
1905-pmi-2010Petit manuel individualiste
Le Cinquième évangile
Couverture de la réédition du Le Père Diogène
Pour les germanistes... Nelti

Sur Han Ryner :

Le colloque de Marseille

Autour de HR :

4è plat de couverture du n°3 d'Amer, revue finissanteUn conte d'HR
dans Amer, revue finissante
Couverture du Ryner et Jossot
dans Le Grognard...
Couverture des Un livre de Louis Prat
Couverture d'une anthologie de poèmes d'Emile BoissierDes poèmes d'Emile Boissier
HR parmi les
Briseurs de formules

Contact

Ecrire aux Amis de HR
Ecrire à l'entoileur

Qui contacter pour quoi et comment...
Certains livres de Han Ryner sont encore disponibles → voir ici.